En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies susceptibles de réaliser des statistiques de visite et de vous proposer des produits et services susceptibles de vous intéresser.
Accepter
Refuser

L'Hebdo des marchés

Retrouvez l'analyse de nos experts sur l'actualité des marchés financiers pour la semaine du 25 au 29 mai 2020.

Après le rebond d’avril, la progression des marchés dépendra de 4 éléments clés : tensions sino-américaines, reprise économique aux Etats-Unis et en Chine, soutien des grandes banques centrales et amélioration des perspectives épidémiologiques.


Les attaques contre la Chine depuis 2 semaines et le retour des tensions autour de Hong Kong ont aggravé la situation. On parle désormais d’une « nouvelle guerre froide » mais ce sont des propos électoralistes qui devront s’apaiser rapidement.


Le déconfinement progressif des grands états (Texas, Californie) et l’amélioration des données sanitaires à New York pourraient être un levier de dynamisation de l’activité outre-Atlantique. La Chine augmente son soutien à l’économie, en poussant le déficit budgétaire à 3,6% du PIB en 2020, bien au-delà de la limite précédente de 2,8%.


Les banques centrales ont très vite réagi en achetant massivement des actifs et de la dette publique, donnant des marges de manoeuvre aux Etats pour soutenir l’économie. La FED a précisé ne pas être au bout des instruments disponibles « et de très loin ! ». Même la BCE paraît prête à aller plus loin dans ses achats d’obligations. De quoi faire encore baisser les taux européens et renforcer l’attrait relatif des actions.

Lire l'intégralité